AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : Marion (Marwion)

› messages : 290

› multicomptes : Miles Garbert et Janes Cavendish-Dickens

› inscription le : 21/05/2016

› identité & surnom : Carmin Penelope Alvarez

› âge : 26 ans

› lieu de résidence : the tombstone


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   Lun 22 Aoû - 16:35

Carmin Alvarez
ft Blanca Suarez - @credit (prométhée.)
nom :
Son patronyme, Alvarez lui est hérité de son père. Il révèle leurs origines mexicaine.
prénom(s) :
Carmin, est un prénom masculin à l'origine et il lui colle plutôt bien à la peau, en vue de son côté "garçon manqué" c'est le prénom qu'elle utilise couramment dans cette nouvelle vie. Pourtant, plus jeune, elle utilisé son second prénom beucoup plus féminin : Pénélope
surnom :
Elle n'as pas vraiment de surnom.
âge :
Elle a vingt-six ans et une force de caractère réellement importante pour ce jeune âge.
date & lieu de naissance :
Carmin est née le dix-neuf décembre deux-mille-dix-neuf, dans une petite ville d'Amérique du sud, au Mexique.
origines & nationalité :
Elle est de nationalité Américaine, puisqu'il ne reste plus que cette contrée. Mais elle est d'origine mexicaine
lieu d'habitation :
C'est une habitante du tombstone, elle n'ira nul par ailleurs. Sa visite au capitol lui voue une haine contre ce bas peuple. Elle rêve de les tuer un par un, en finissant par Scar.
situation financière :
ce n'est certainement pas la plus riche, mais elle se satisfait de ce qu'elle possède.
emploi, études :
Elle forme les jeunes recrues au sein de la rébellion du tombstone.
orientation sexuelle :
Carmin est bisexuelle, sa dernière relation était avec Scar. Elle a détruit son coeur.
situation civile :
son fiancé fut assassiné le jours de leur mariage.

Anectodes.
≈.Elle est née est à grandit au mexique. Ce qui était -à en croire les anciens livres- un pays où il ne faisait déjà pas bon vivre en 2030. ≈. Ses parents se sont enfuis avec elle et son frère lorsque les bombes ont commencé à bousculer le monde tout entier. ≈. Ils ont pris la route vers le nord, où les autorités leurs avaient promis sécurité. ≈. La route fut longue et entre déshydratation et radiation, les parents n'ont pas survécu. Ils sont devenus fous dans un premier temps, puis totalement déformés par les radiations qui les tuaient à petit feu. ≈. Ils ont supplié Carmin de les tuer. Ce fut Jesse qui asséna le coup fatal à leur mère, tout en montrant les gestes à sa petite sœur de dix ans qui par la suite, enfonça un poignard dans la carotide de son père. ≈. Le frère et la sœur ont toujours pu compter l'un sur l'autre. Ils ont survécu ensemble, Jesse l'a protégé comme jamais personne d'autre ne saurait le faire. Ils pourraient se sacrifier l'un pour l'autre sans la moindre hésitation. ≈. Ils ont posé bagage dans le tombstone et s'en sont sortis indemnes tous les deux. C'est une très grande fierté aux yeux de Carmin. ≈. Elle ne s'est jamais sentie intéressée par le sexe et les relations physique avant de rencontrer Aedan. Ce fut le seul garçon qu'elle pu aimé dans sa vie en dehors de son frère. Leur relation était basée sur le physique ; sur le sexe. Il lui a apprit un nombre incalculable de choses, parfois avec douceur, d'autre fois avec maladresse et brutalité. A l'image des hommes du tombstone. Malgré tout, elle ne pouvait que se sentir enivrée par toutes les choses qu'elle ressentait à son sujet. ≈. Il fut assassiné, le jour de leur mariage. Sous les yeux de carmin, par un rival, un jaloux, qui voulait prendre sa place au sein du "gouvernement" instauré dans le tombstone. ≈. Elle n'est jamais tombée amoureuse d'un autre garçon depuis, bien qu'Adriel lui rappelle son premier amour. ≈. Elle a connu une relation bisexuelle dans les bras de Scar. Aujourd'hui encore, malgré la haine qu'elle devrait éprouver pour celle qui l'a trahit, Carmin ressent cette attirance, cette envie d'aller vers la belle Scarlette.
Caractère.
≈.Carmin est une battante. Tout ce qu'elle a apprit dans le tombstone au côté d'Aeden n'ont fait que renforcer son côté froid et presque malsain. La vie lui a apprit à se battre, à se défendre, à tuer lorsque c'est nécessaire et ceci sans ressentir la moindre émotion. ≈.Elle ne se sent pas attirée par la richesse, ni ce qui se trouve de l'autre côté de la barrière électromagnétique.≈.Elle ne souhaite même pas savoir ce que cache le capitol, son séjour en prison là-bas l'a rendue totalement malade. ≈. Elle a un sens de la famille très important. Elle donnerait sa vie pour son frère et peut devenir extrêmement violente quand il s'agit de lui.
En vrac : Agressive ≈ Dominatrice ≈ Cynique ≈ Honnête ≈ Indépendante ≈ Impatiente ≈ Rusée ≈ Possessive.





les repliques notables de (nomdupersonnage).
« Tu n'as aucune idée de ce que j'ai traversé jusqu'ici. En fait je crois qu'avant d'ouvrir ta grande gueule tu devrais sortir plus souvent de ta putain de baraque de bourge »
«Parce que tu as vu tes parents mourir à petit feu à cause de cette putain de bombe, toi ?! Tu les a vu toi devenir des monstres, totalement déformés et qui suppliaient leur petite fille de dix ans de les achever ?. »
« Je sais pas. En vérité je crois que je m'en tape totalement. »
« C'est qu'ils sont pas si cons ces put*** de bourges. »
« Jesse, tu es la seule famille qu'il me reste et pourtant quand tu te comportes comme ça ; comme un sale con égoïste, je serais prête à te jeter dans la fosse moi-même. »
« Ils t'attirent ces gens ? ceux qui vivent de l'autre côté de ce mur. Ceux qui ne connaissent pas tout ce bordel...tout ce qui est notre vie.  »
« Si tu aimes l'aventure, va la chercher ailleurs que là où je vis. Franchement je ne suis pas d'humeur à satisfaire ton manque d'adrénaline. »


qui se cache derrière l'écran ?

prénom :
Marion.
pseudo :
marwion sur bazzarti.
âge :
21 ans.
scénario,pv, personnage inventé :
inventée.
multicomptes :
Jane Cavendish Dickens, Miles Garbbert, Thimeo Fitzmartin, Layana Samwson.
fréquence de connexion :
6/7 jours.
comment as-tu trouvé wof :
 troll .
le mot de la fin :
 leche .




code by pyramids @phoenicia for wheel of fate





Ce que nous devons accomplir est loin d'être toujours facile. Mais notre mission est cruciale. L'intérêt commun de la survie de l'espèce rend hélas, certains sacrifices nécessaires. .— .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : Marion (Marwion)

› messages : 290

› multicomptes : Miles Garbert et Janes Cavendish-Dickens

› inscription le : 21/05/2016

› identité & surnom : Carmin Penelope Alvarez

› âge : 26 ans

› lieu de résidence : the tombstone


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   Lun 22 Aoû - 16:40

l'histoire de Carmin - titre au choix


juste avant la fin du monde 20../2030. -  Kiss me under the light of a thousand stars

« Jesse et Carmin Alvarez, j’ai encore entendu parler de vous à l’école. », les points serrés sur les hanches, madame Alvarez  observe tour à tour ses enfants. Jesse et Carmin ne sont pas frères et sœurs jumeaux, pourtant ils entretiennent une relation très fusionnelle.  Depuis tout petits, ils font les quatre cents coups ensemble et du haut de leurs huit et dix ans, ils savent très bien comment importuner les autres enfants de leurs âges. Ce ne sont pas des terreurs non plus, mais disons qu’ils s’amusent beaucoup à ennuyer les pauvres innocents. Face à la mère de famille, se tiennent pourtant deux enfants aux réactions totalement différentes. Jesse, plus grande et intrépide rigole au nez de sa mère, content d’avoir fait parler de lui. Carmin quant à elle, plus jeune et mal à l’aise, baisse la tête et ne souhaite qu’une chose : que cela se termine au plus vite. La jeune fille n’apprécie pas nécessairement de se faire prendre. Demain, lorsqu’elle retournera à l’école, elle le fera savoir à toutes les personnes qui ont osé la dénoncer. La famille Alvarez vit en parfaite harmonie dans un quartier mexicain. La vie n’est pas toujours facile, ils sont souvent confrontés à la précarité, mais cela ne les empêche pas d’être heureux. Le père est un ouvrier, il fait beaucoup d’heures afin de nourrir son foyer. La mère quant à elle est une secrétaire, elle travaille uniquement le matin et s’occupe du foyer familial l’après-midi. Jesse est l'enfant aîné, suivi de très près par Carmin. Les deux enfants sont heureux ensemble, mais Carmin aimerait beaucoup avoir un petit bébé. Non, ni un garçon, ni une fille, juste un bébé.  Ce qui ne tarda pas à arriver d’ailleurs.  « Vous allez avoir une petite sœur ! » deux enfants, deux réactions. Carmin folle de joie, les larmes aux yeux, vient directement toucher le ventre déjà bien rond de sa maman. Jesse lui ne pipe pas mots, il se contente de rester assis sur le canapé où on lui avait demandé de s’asseoir pour apprendre la nouvelle. Il n’est pas réellement enchanté d’accueillir  une nouvelle sous dans sa vie. Non pas qu’il ne l’aimera pas, simplement parce qu’il a un tempérament quelque peu jaloux et possessif. Il ne veut pas que ses parents l’éclipse au détriment d’un bébé. Nous sommes en 2030 et l’enfant devrait naître dans trois mois d’après le docteur, c’était sans compter sur l'apocalypse prête à s’abattre sur le monde.  « Il faut partir, maintenant ! » la voix féminine de madame Alvarez est presque entièrement couverte par le bruit des bombes qui explosent à quelques mètres de là. « Où veux-tu aller ? Tout part à volo. Tu es enceinte et avec deux enfants si jeunes, nous n’avons aucune chance. Bientôt les radiations nous contamineront. Nous allons mourir. »  la dureté de la voix d’Alejandro Alvarez allié à la dure réalité qu’il déclare ne peux qu’inquiéter sa femme. Comment peut-il être aussi serein face à la mort ? Comment peut-il accepter son sort ainsi, creuser sa tombe et celle de toute sa famille sans se battre la moindre seconde ?! C’est purement inconcevable pour elle que d’abandonner sa famille ainsi et de ne pas lutter pour sa survie. Lorsque tout ce bordel a commencé, elle a entendu parler d’une ville, mise en quarantaine et qui pourrait accueillir les survivants. Elle a espoir de pouvoir y vivre, mais surtout y survivre. Elle espère surtout pouvoir mener à terme sa grossesse. Quitte à mourir , elle souhaite que ses enfants eux soient en bonne santé.Que ce soit pour Jesse ou Carmin ou bien encore pour leur futur enfant à naître, elle se battra bec et ongles. C’est ainsi, que malgré une route périlleuse, elle mène sa famille, avec le soutien de son mari jusqu’à la frontière de phéonicia. Dans ce qui allait devenir par la suite le tombstone…
 « Tue-moi Carmin. Je t’en prie. Fait que tout s’arrête. Maintenant. » Les yeux implorant et remplis de larmes, madame Alvarez, saisit le bras frêle de sa petite fille seulement âgée de dix ans. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Une âme meurtrit, sombrant dans la folie et prisonnière d’un corps de moins en moins humains. Les radiations. Carmin n’avait jamais imaginé, à quel point celui-ci pouvait être nuisible pour l’être humain. Et à mesure que ses parents se découvrent pour pouvoir la protéger, elle et son frère, Carmin ne peut que se sentir coupable. Elle voudrait que ses parents restent en vie, qu’ils puissent survivre tous les quatre. Il n’y a plus de cinquième membre dans leur famille. L’enfant à naître qu’attendaient les Alvarez est mort à la naissance, dans une marée de sang. Sans que l’on ait su distinguer de qui il venait réellement. Le nouveau née, blanc et glacé n’as pas inhalé l’air de ce monde qui part en ruine et malgré la douleur qu’engendre cette perte, Maria  ne peut s’empêcher de penser que c’est la meilleure des solutions. Elle pourrait mourir en paix et aller retrouver la petite fille qu’elle a abandonnée dans un coin sombre d’une ville qui vole en éclats. Carmin n’a pas le droit de regarder ses parents, Jesse –de son autorité tout entière du haut de ses douze ans- le lui a interdit. Elle sait qu’il n’agit ainsi que pour la protéger et qu’elle n’est absolument pas prête à voir ce que sont devenus ses parents. C’est la première fois que la petite fille pose les yeux plus de trente secondes sur le corps inhumain de sa mère. Ses doigts sont si fins et sa peau si transparente que l'on pourrait y voir le sang coulé dans leurs veines. Ses yeux sont injectés de sang et son tellement rond qu’ils semblent sortir peu à peu de leurs orbites. Elle n’a plus sa beauté frêle que Carmin admirez tans.  « Carmin éloigne toi et ferme les yeux » Avec une robustesse peu ordinaire pour un gamin de douze ans, Jesse pose sa main sur l’épaule de sa sœur tout en la poussant plus loin. Elle le voit saisir son canif et le porter devant le visage de sa mère dons la respiration se fait de plus en plus saccadés. Carmin sait qu’elle ne devrait pas regarder la scène qui est en train de se dérouler sous ses yeux. Elle sait qu’elle devrait écouter les conseils de son frère et surtout s’épargner une atrocité pareil, mais elle ne veut plus avoir peur. Elle veut savoir comment agir et être aussi forte que l’est Jesse.
Face à son père, devenu aveugle par les trop fortes radiations, Carmin ravale ses larmes. Elle ne peut pas laisser Jesse gérer tout cela, le laisser tuer son père à son tour. Lui qui a déjà dû achever sa mère à la place de sa petite sœur. Elle doit se montrer forte et digne d’eux. Elle doit trouver le courage de faire ce qu’on lui demande, quand bien même elle n’estime pas être la meilleure solution. Par respect pour ses parents, elle sait qu’elle doit assouvir leurs ultimes requêtes et ne pas flanchire, rester en vie et honorer leurs sacrifices. D’un geste mal assuré, elle sort son couteau, jusque-là cachait dans sa chaussure, puis le pointe au-dessus de la poitrine de son père, de la même façon que Jesse l’avait fait quelque temps plus tôt pour leur mère. Les mains tremblantes, elle plonge la lame dans la poitrine de son père. La chair semble plus épaisse qu’elle ne le penser et elle doit s’appuyer de ton son poids sur le poignard pour enfoncer la lame. Son père gémit sous la douleur et elle lui couvre la bouche avec la paume de sa main pour ne plus avoir à l’entendre. Elle ne peut plus reculer, qu’importe la tornade de sentiment qui l’enivre en ce moment même. Tristesse, Colère, Honte. Elle n’arrive pas réellement à distinguer ce qui la tourmente, ni même ce qu’elle devrait « normalement » ressentir. […] La marche fut longue et fastidieuse, entre radiations, déshydratation et désespoir, les deux enfants  Alvarez avançaient ensemble dans un désert morbide à la recherche de l’endroit, le sanctuaire de survit qu’on leur avait promis. À bout de forces, ils posèrent un pied dans le territoire du tombstone avant de ne tomber d’un même souffle au sol….


phoenicia 2030 à aujourd'hui. - titre au choix

 « Aeden nous ne pouvons pas accueillir tout le monde. Dit moi donc quel sera notre intérêt de les garder avec nous ?! Ils ne savent même pas se battre. » lance une voix féminine extrêmement tranchante et sur d’elle.  « Chacun méritent sa chance dans le tombstone. Ce ne sont que des gamins, on ne va pas les laisser crever là dehors. » cette fois il s’agit d’une voix grave, tout aussi tranchante que la première, mais qui semble avoir beaucoup plus d’impact que sa consœur.  « Justement ce ne sont que des gamins. On n’a pas le temps pour ça ! On ne sait même pas si nos soins aboutiront sur eux. Ni même s’ils se réveilleront. Avec cette merde la dehors, qui sait ce qu’ils peuvent trimbaler avec eux ! » La femme s’impatiente. Agacé que le jeune homme n’aille pas dans son sens.  « Sa suffit Aléna. Ils sont arrivés ici tout seuls, ne les sous estiment pas. »Un silence s’installe. « Appelle Krior. Il nous dira quoi faire avec plus de sagesse que ses deux apprentis. Après tout, nous ne dirigeons pas encore le clan. » Les voix se dissipent et s’éloignent accompagnées de bruits de pas tandis que Carmin reprend connaissance peu à peu. C’est ainsi que l’une des grosses têtes du tombstone à l’époque, pilier du clan rebelle et accessoirement père « adoptif » d’Aeden et Aliéna accueil au sein de sa famille deux nouveaux enfants.
« Tu es trop faible Carmin, tu vas lâcher. » en position de gainage, la jeune Carmin désormais âgée de seize ans tient depuis cinq minutes et trente secondes avec des sacs de deux kilogrammes sur le dos. Son objectif est de tenir aux minimums trente secondes de plus et ainsi dépassées son record. Aller au-delà de ses limites, ne pas écouter les appels douloureux que son corps, lui fait et se battre. Avoir un mental de fer. Voici l’objectif de l’exercice.  Le tombstone, vestige d’une ville que les anciens surnomment « Las Vegas, regorge de secrets et de pièges, tout aussi dangereux qu’intrigant. C’est dans cet environnement hostile, mais devenu familier et rassurant que Carmin évolue désormais et malgré la difficulté de son entraînement, elle préfère avoir trouvé refuse dans cette ville délabrée plutôt que d’errer dans le désert comme elle ne a pu le faire quelques années auparavant. Le poids des sacs s’accentue sur son dos, contractant chacun de ces muscles douloureusement. Elle soupire légèrement, tandis qu’en fermant les yeux la voix grave d’Aeden s’éclipse, ne laissant plus à rien d’autre que le visage implorant de sa mère quelques secondes avant de ne rendre son dernier souffle. La majorité des gens d’ici n’ont pas été témoins de ce que pouvaient infliger les radiations. Carmin, elle n’oubliera jamais ce que s’est satané bombe, on fait de ses parents. Six ans après, la douleur d’avoir perdu ses parents et sa petite sœur est toujours si douloureuse. Son corps tremble sous le poids, son buste se rapproche dangereusement du sol. Avoir survécu, sans vivres pour se nourrir, ni rien pour dormir fut un véritable miracle. Jesse et elle se sont battus, à la force de leur détermination, ils ont honoré le sacrifice de leurs parents. Jamais, plus jamais elle ne veut entendre qui que ce soit lui dire qu’elle n’est pas capable. Malgré l’affection et le respect qu’elle éprouve pour son instructeur, elle ne le laissera jamais penser qu’elle puisse être faible. Carmin ouvre de nouveau ses jolis yeux noisette et Lance un regard assassin à Aeden tandis qu’elle remonte son buste, menaçant de faire tomber un des sacs au passage. Elle n’a absolument pas besoin d’un de ces engins qui comptent les secondes pour savoir qu’elle a dépassé son record. Le sourire béat sur le visage du jeune homme lui suffit. Par acquit de conscience, elle continue de le fixer jusqu’à ce qu’il lui fasse enfin signe de se relever faisant rouler au préalable les sacs de sable sur le sol. La brune voudrait s’effondrer, lâcher prise et sentir la moiteur de la terre sur son corps, mais jamais devant quelqu’un d’autre. Quitte à relâcher la pression, autant le faire à l’abri des regards surtout ceux aussi indiscrets du beau brun. « Ma douce, tu es meilleur que tous les jeunes que j’ai formés jusque-là. Si je ne te voyais pas si vulnérable parfois, je pourrais presque pensais que tu n’as pas de terminaisons nerveuses. » dit-il en écartant une mèche de cheveux couverte de sueur du visage de la jeune adolescente. Elle serre les dents, peu encline à l’entendre parler de sa vulnérabilité et de leurs moments d’intimité dans un moment pareil. Son corps tout entier l’élance et s’il y a bien une chose dons Carmin est sûr en ce moment précis, c’est qu’elle n’est absolument pas dépourvue de ses fichues terminaisons nerveuses. La respiration haletante, face à Aeden, elle poursuit l’entraînement qu’il lui demande de faire, en tapant à main nues sur des planches de bois faisant effet de protection pour le jeune homme. Chaque coup détruit ses phalanges en petit morceaux, mais elle doit encaisser et continuer sans jamais se plaindre. Un coup à droite, un autre à gauche, puis de nouveau à droite ; Carmin frappe sans pouvoir s’arrêter, sans savoir ce pour quoi elle se prépare, sans savoir d’où elle sort cette violence. C’est à peine si elle se rend compte de ce qu’elle fait. Ses gestes sont presque autoguidés, comme si elle ne contrôlait absolument rien. Simplement dans_le_dessein_de devenir une des plus grandes combattantes de sa « famille ». Simplement pour entendre Aeden, lui murmurait qu’il n’a jamais vu aucune fille, aucune femme même, comme elle.   « Ça suffit pour aujourd’hui » son ton tranchant fait arrêter Carmin sur-le-champ. Elle ne prend pas la peine de contempler l’état de ses mains, ni même les traces rougissent laissées par son sang sur les planches ; son regard est directement plongé dans celui d’Aeden, prête à boire ses paroles, à exécuter un nouvel ordre sur-le-champ. Aeden a une emprise sur la jeune adolescente tellement forte que personne n’arrive à définir la véritable nature de leur relation.Il fut l’un des seuls à vouloir accorder une chance aux enfants Alvarez lorsqu’ils sont entrés dans le tombstone qui mourant. Âgé de seize ans à l’époque, il s’était opposé à la décision de son « mentor », bien plus encore : de son père. Le tombstone était un groupe formé à l’époque où l’on n’accueillait pas si facilement les réfugiés et où les soins n’étaient pas aussi précis que maintenant. Sans bagage, sans personne peut les représenter les deux enfants auraient pu transporter toutes sortes de maladies. Et Carmin se souvient encore de la façon dont les gens se méfier d’elle, de la façon, elle était en sursit aux yeux des autres. Si le jeune homme ne s’était pas battu pour inclure Jesse et Carmin au sein du clan, ils auraient sans aucun doute été laissés pour mort. Son était état tellement faible, qu’elle du dormir cinq jours d'affilée. Les gens là considérés comme un monstre, ils ne pas parier cher de sa survie. Aujourd’hui encore elle se trouve différente.  « Tu es fascinante Carmin. » surprise, elle reporte toute son intention sur le brun face à elle. Depuis six ans, il est son « instructeur ». Un peu comme un ange gardien, il veille sur elle et lui apprend tous les régiments de ce monde. Leur nouveau monde. Il a toujours eu le don pour démaquer chacune de ces pensées. Il peut lire en elle et il faut avouer que. Carmin déteste cela autant qu’elle l’adore.  Elle rougit. Il sait comment la mettre à nu, exposer ses points faibles.Hypnotisé par ce qu’elle était en train de ressentir en observant Aeden, Carmin ne dit rien lorsqu’il posait une main sur sa hanche et l’autre derrière sa nuque, ni même lorsqu’il la poussa contre un tronc d’arbre, qui avait miraculeusement survécu. Bloqué entre l’arbre et le corps imposant du garçon, Carmin ne pouvait pas bouger. L’étreinte était un peu trop brutale et réveiller les douleurs de son entraînement, mais elle s’en moquait éperdument. Rien d’autre n’avait d’importance qu'Aedan. Leurs lèvres se touchent et se combinent si bien l’une dans l’autre qu'elles semblent destinées à ne rien faire d'autre que cela. Un goût salé emplit la bouche de Carmin. Bouche qu’elle entrouvre légèrement pour laisser rentrer la langue de son instructeur. Elle devrait trouver cela dégoûtant, le repousser et s’enfuir, mais elle n’a qu’une seule envie : qu’il continue. À mesure qu’il balade ses mains sur son corps, elle se sent frémir. Elle en voudrait encore. Une drôle de sensation emplit son bas-ventre, là ou. Aeden venait de déposer sa main. De son corps émane une chaleur ardente, puis soudain alors dont elle gémit, il s’écarte d’elle. Frustrée, elle ouvre les yeux, soudainement prise de panique. Elle ne sait absolument rien sur les relations physiques avec un homme. Il va se moquer de son manque d’expérience. « J’ai toujours su que tu serais à moi Carmin » murmure Aeden à son oreille tandis qu’il plonge sa bouche contre son coup et qu’elle se laisse alors aller dans ses bras. C’est avec autant de délicatesse qu’il est possible d’en avoir lorsque l'on a été élevé pratiquement dans la nature qu’Aeden prit la virginité de Carmin, ce jour-là. Ce fut l'expérience à la fois la plus douloureuse et merveilleuse de toute sa vie.
Cette vie aurait pu continuer ainsi, non pas dans les meilleures conditions mais, dans des conditions qui satisfassent tout le monde. Krior a fini par céder sa place à Aeden, qui travaille mains dans la main avec sa soeur. Tous deux sont réciproquement tombés amoureux de Carmin et de Jesse. Chacun trouve sa place dans ce nouveau cercle social. Puis vient le jour où une ombre se dessine sur ce tableau presque idyllique. Aléna disparaît, du jour au lendemain abandonnant sa famille, ainsi que son petit ami. Nul n’a de nouvelles de la jolie blonde, qui en vue de son tempérament aurait très bien pu se jeter dans la gueule du loup en commandant un assaut au capitole, seule. Le soleil est haut dans le ciel et déverse ses halots de chaleurs sur les terres sèches du tombstone. Carmin se tient là, laissant la mince bride de vent caresser son visage. Elle se sent extrêmement belle vêtue de cette longue robe blanche en soie..Mais, dans l’attente de se fiancé, elle se trouve également très mal à l’aise. Une tornade de questions se bouscule dans sa tête « et s’il avait changé d’avis ? s’il ne voulait plus se lier à moi pour le restant de ses jours ? » Pense-t-elle alors en jouant nerveusement avec le bouquet de roses dans ses mains. Face à elle, le pont suspendu fait place. Il signifie beaucoup pour les deux fiancés mais également pour les quatre jeunes formant cette famille. La cérémonie de mariage au tombstone n’a rien à voir avec celles d’avant. En réalité, seules la robe de mariée et le bouquet perpétuent la tradition. Nul besoin d'objets neufs, empruntés, bleus, etc., etc.. Pas besoin n’ont plus de ses alliances que l'on glisse à nos doigts en signe d’appartenance. Non, pour les futurs mariés, cela sera deux bracelets en or blanc trouvé dans les ruines de l'ost vegas. Le décor autour de la jolie brune s’efface peu à peu alors qu’elle aperçoit sont fiancés traverser le pont suspendu pour la rejoindre. Il est d’une beauté presque insolente, dans son sublime costume deux pièces couleur gris souris. Ils se lancent un large sourire et la demoiselle s’accorde même un regard en direction de son frère aîné, lui-même apprêté pour l’occasion. Une large partie des habitants du tombstone s'est réunie pour assister à l’une des rares unions du village. Eux qui ne sont généralement pas enclins à éprouver des sentiments dus à leurs entraînements extrêmement poussés.  « Aeden »dit-elle dans un souffle, lorsqu’elle entend un bruit sourd soufflé dans l’air. Aeden s’effondre, deux larges taches de sang viennent inonder sa chemise blanche. Carmin jette son bouquet, cours sans réfléchir en direction de son fiancé. Elle n’entend pas les cris, ni le bruit des balles, elle ne se sent rien lorsqu’une d’elles vient érafler son épaule. Jesse, la tire en arrière, mais elle se défait rapidement de sa prise. Plus rien d’autre ne compte que d’aller voir si Aeden va bien. Gisant sur le sol, il se tortille maladroitement pour se mettre à l’abri. Mais ses blessures sont trop importantes. Très vite, il se met à trembler, son souffle est saccadé et son front se remplit de goutte de sueur. Toujours à genoux, Carmin contemple le vide devant elle sans le voir pour autant. Ses yeux sont emplis de l’arme et de divers sentiments. Derrière elle, une marée de sang s’étend là où avait été étendu le corps inerte du brun. Elle l’avait perdue. Il avait rendu son dernier souffle dans ses bras, une larme coincée au creux de ses yeux. Elle n’arrive tout simplement pas à y croire. Aeden est mort. Il l’a quitté et. Carmin en est encore à se demander si elle ne ferait pas mieux de le rejoindre.  Quelqu’un est venu lui glisser à l’oreille que l’assassin avait été fait prisonnier par Jesse. Elle ne bougea pas cependant, bien trop horrifié par toutes les choses qu’elle pourrait lui faire. Sa robe ivoire est tachée d’un rouge sombre, ce même rouge qui s’est incrusté sur ses mains, sa poitrine et son visage. Elle aura sa vengeance sur cet assassinat. Son cœur est empli de haine, d’autant plus lorsqu’elle apprit qu’il s’agissait là d’un acte du capitol commandité par le soeur d’Aeden….
« Je m’appelle Scar. J’ai besoin d’aide » ses grands yeux noisette remplis de tristesse et de sincérité suffisent à Carmin pour la laisser rentrer. Krior n’étant plus en âge de reprendre la rébellion ni la direction du tombstone et Aedan ayant trouvé la mort, ce fut à Jesse et à Carmin d’être confrontés à de telles décisions. Laisser rentrer de parfaites inconnues au sein de leurs groupes n’est pas dans leurs habitudes, surtout depuis qu’ils furent trahis par celle qui faisait partit de leur famille. Cela dit, elle avait, elle-même eut le droit à sa chance dans le tombstone et elle se verrait mal la refuser à quelqu’un. La jeune et jolie Scar se fit vite une place de choix dans leur congrégation. Plus que cela même, elle ne réussit en quelques semaines seulement à gagner l’entière confiance des Alvarez.  Elle déclencha en. Carmin des sentiments qu’elle n’avait jamais ressentis pour quelqu’un d’autre qu’Aeden jusque-là. Sans s’en rendre compte, elle tomba amoureuse de la jeune femme. Pourtant, elle ne tarda pas à remarquer que c’était également le cas de son frère et qu’ils devaient se partager la sulfureuse brune une nuit sur deux. Carmin se sentait le devoir de protéger Scar. Elle lui apprit tout ce qu’elle put sur leur vie en communauté, notamment sur la rébellion mise en place et qui allait éclater incessamment sous peu.
La déception et la surprise furent totales, lorsque la brune annonce non sans un plaisir malsain sa trahison. C’était en fait un agent double, une infiltrée, l’enfant chérie du capitole. Et elle n’hésita pas la moindre seconde à  dénoncer Jesse et. Carmin et ainsi les condamnées à mort. Ils furent pris, avec certains autres membres de la rébellion et amenés de force dans une cellule du capitole. Donner la mort, en public, au commanditaire de la rébellion sera une sacrée bonne chose pour l’image de Hoover. Faisant les cent pas dans sa cellule, Carmin n’éprouve alors que plus de mépris pour ce peuple  contrôlé et manipulé par la richesse et le pouvoir. Scar est comme eux, elle n’est qu’une pâle copie de ce monde ci et elle la dégoûte au plus haut point. Elle s’est faite à l’idée. Prête mourir en public, condamnée pour ses actes et ses convictions qu’elle ne regrettera jamais. Prête à trouver la paix et à rejoindre Aeden et ses parents. Une fois encore, Scarlette vient surprendre. Carmin et Jesse puisque la nuit précédant leurs mises à mort, elle vient les libérer…Carmin aurait pu lui adresser un mot, mais très honnêtement de la voir si bien apprêté, coiffé maquillée à la façon du capitole ; Carmin était partagée entre l’envie de la prendre dans ses bras et celle de lui cracher dessus. Elle est de nature très rancunière et cette trahison est loin d’être pardonnée. Cet acte n’y changera rien. Alors qu’elle prend la main de son frère, ils courent sans se retourner vers ledit tunnel leur permettant de rentrer chez eux. Un seul regard leur suffit à se comprendre : la prochaine fois qu’ils croiseront la route de Scar, ça sera pour l’abattre...


exemple de rp (500 mots minimum).

Lysa et Xavier - we survived nuclear seasons. C'est un silence de mort qui s'abat sur la pièce. Elle touchait là à l'un de ses plus beaux rêve et pourtant, elle ne peut ressentir autant de joie qu'elle le devrait. Ses prunelles claires tourné vers Xavier, elle tente de faire bonne figure tâchant d'oublier ses douleurs et ses angoisses. Lysa avait pleinement conscience de sa situation et du blocage qui s'en découlait. Elle sait à quelle point elle a dû façonner son caractère pour s'adapter à celui du beau blond. Elle sait qu'elle n'est, désormais plus que l'ombre d'elle-même , l'ombre de Xavier. Mais elle ne le regrette pas, elle s'est ouverte à lui. Elle lui à donner son coeur, accompagné de son âme. Il a, sans en être conscient, les pleins pouvoirs sur elle. En amour, Lysa n'est qu'une petite fille. Elle s'offre, glissant insidieusement son destin dans les mains du jeune homme qui aura la chance de partager sa vie. L'aînée de la famille Dickens n'as jamais connue l'amour ; elle a toujours refusé de se livrer car elle savait à quel point elle ne serait plus maitre d'elle-même à partir du moment où un homme aurait l'emprise sur son coeur. Elle disait chercher le prince charmant, mais elle avait tout simplement peur que l'on ne lui fasse trop de mal. Son coeur à déjà était meurtri par le passé.Piétiner et salit par une famille qui n'était que poudre aux yeux et apparences, mais également par Soren ; premier amour de notre danseuse et accessoirement cousin de Xavier Cavendish. Ils avaient vécu ensemble une des plus profonde et longue relation que la jolie blonde n'est jamais connue. Parfois, elle se demande encore comment serait sa vie s'il n'avait pas eu peur de la perdre à cause de la distance. Peut-être qu'elle serait encore avec le cousin du Cavendish et qu'elle n'aurait, par conséquent, jamais remarqué qu'à côté d'eux se trouvait un jeune garçon secrètement fous amoureux. Peut-être qu'au lieu d'avoir elle-même le coeur endommager, elle aurait piétiner celui du blond sans même s'en rendre compte. En amour, ont dit souvent que l'on porte des eulliéres ou bien encore que ce sentiment rend aveugle. Si ce fut son cas à l'époque où elle était encore dans le monde des bisounours, lorsqu'elle était encore la Lysa naïve et fragile ; c'est loin d'être son cas désormais. Son caractère, à la fois effacé face à Xavier mais renforcer grâce à leur relation ne peut qu'en témoigner. Elle a évolué, connue des situations et des épreuves douloureuse qu'elle ne pouvait traverser seule sans en finir complètement anéantis et perdue. Lysa aurait pu mal tourner, elle aurait pu profiter de sa "notoriété" pour qu'on l'a laisse tranquille à l'université. Elle aurait pu suivre le même chemin que sa mère et courir après l'argent pour en gagner toujours et encore plus mais ce n'est, pour elle, aucunement motivant. Elle, elle préfère de loin élever sa carrière. Elle voudrait pouvoir remonter sur les parquets de danse. Que l'on acclame son nom et qu'il soit de nouveau connu pour autre chose que pour ses histoires de famille. Lysa est talentueuse. C'est l'une des meilleure danseuse de son école. Ou du moins, elle l'était. Sa cicatrice et ses élancements à l'abdomen l'empêche de se remettre pleinement à la danse. Lorsqu'elle avait appris pour sa grossesse, elle ne voulait pas aller jusqu'au bout d'une part car elle n'était nullement prête à donner la vie et à assumer chaque responsabilité qui vas avec. Mais également pour un choix plus personnel : un choix de carrière. Combien de fois est-ce qu'elle a rêver de devenir une grande danseuse et de partager sa passion avec un public attentif et tout autant passionné qu'elle. Avoir de l'ambition, c'est l'une des qualités que lui a apporter Xavier. Lui-même qui ne fait que rêver et voir toujours plus grand, parfois même au grand désarroi de Lysa qui se trouve être un peu plus terre-à-terre que lui. Souvent, il lui parle de maison, de vacances et puis de famille. Souvent il s'emballe sur ce que serait leurs vies une fois mariés d'ici quelques années et bien souvent Lysa ne peux que sourire devant ses plans, bien qu'au fond d'elle ses plus grosses angoisses ressortent à chaque fois qu'un sujet de ce genre est abordé. Elle ne sait pas se projeter. Du moins, elle ne le sait plus. Avec le temps, elle s'est bridé. Elle a trouvé une façon de se protéger et de ne pas être de nouveau surprise ou bien déçue par la vie. Lysa fait confiance à Xavier, mais elle n'a aucunement confiance en ce que la vie lui réserve. Ils ont traversé beaucoup d'épreuves en peu de temps. Des épreuves qui les ont forger et rapprochés. De douloureux épisodes dons ils ont réussi à sortir pour se trouver une fin heureuse. Mais des épreuves qui ne sont peut-être pas entièrement derrière eux. Devenue méfiante, elle prèfère s'abstenir de tous plans sur la comètes. Cela ne veut pourtant pas dire qu'elle n'est pas amoureuse de Xavier et heureuse du tournant de leur relation ; elle a tout simplement appris à ne plus rien laisser paraître. Leur relation, aussi belle que tumultueuse n'a jamais été simple. Lysa Mailys-Rose Dickens et Pierre-Xavier Cavendish, longtemps appelé les "amants maudits" lorsqu'ils étaient à l'université, se sont considérés comme de simple meilleurs amis pendant de nombreuses années alors que tout le monde autour d'eux les croyaient et voyaient déjà fous amoureux l'un de l'autre. Souvent l'ont disait d'eux qu'ils étaient fait l'un pour l'autre mais qu'ils n'en avaient pas encore conscience. Et puis, lorsque le jeune Russe à disparut de la circulation sans donner une seule nouvelle, ni appels, ni sms, ni lettre alors que Lysa traversait elle-même une très longue et dure période, elle s'est alors rendu compte à qu'elle point il avait une importance capitale dans sa vie et dans son coeur.Elle se souvient parfaitement du tumultes de sentiment qu'elle avait alors ressenti en le voyant réapparaître le soir du bal de fin d'année scolaire en Juin dernier. Elle aurait pu le tuer, mais elle aurait surtout pu lui sauter au cou oubliant les centaines de gens autour d'eux. Joie, tristesse, fierté mal placé s'était mélangé en elle ce soir-là. A tel point qu'elle avait dû boire encore et encore pour oublier toute ses choses qui montaient en elle et lui faisait extrêmement peur. Elle se souvient également avoir vomi sur les chaussures de son petit ami, douce vengeance pour l'avoir abandonné de la sorte. Première vraie disputes qui leur a également permis de se dévoiler réellement leurs sentiments. Cela aurait pu passer et être le point de départ de leur histoire d'amour. Mais ce ne fut rien d'autre qu'un faux départ, des souvenirs dont désormais ils peuvent rire mais qui à l'époque ne faisait que chambouler et perturber Lysa. Il y a également eu la fois où, alors qu'elle tentait de contenir Xavier dans l'un de ses crises d'angoisse, elle avait appris pour sa petite aventure en compagnie de la riche héritière des Rosenbach. Elle l'avait alors planté là, à gérer sa crise, tout en refusant de lui adresser la parole durant plusieurs jours. A l'instar de la fois où il avait disparue sans laisser de trace, il avait alors ressentie l'étrange sensation qu'est de se faire tout bonnement abandonner et cette fois, par sa propre faute. Ignorant ses appels, c'est une semaine plus tard qu'il est venu la retrouver dans l'appartement qu'elle partagé à l'époque avec un colocataire Irlandais. Sentiments dévoilés, ils ont discuté avant de céder à une pulsion mal placé qui les a ensuite amenés à une des plus douleureuses épreuve de leur vie. Elle se souvient, aussi distinctement qu'elle voit les branches d'arbres remués par la fenêtre de son nouvel appartement ; de l'odeur et dû toucher délicat de la peau de Xavier sur la sienne. A l'époque, elle s'avouerait ce contact avec délectation. Mémorisant, par la vue mais également le doigter chaque parcelle de peau du jeune homme. Aujourd'hui c'est comme si leurs corps répondait à un appel passé sur onde radio. Souvent, ils n'ont qu'à s'effleurer le bras, plongé leurs regards dans celui de l'autre pour se comprendre et laisser leurs corps se remplir de désir. Un désir consumé encore et encore qui a conduit Lysa à prendre les mesures nécessaires lorsqu'elle a constater un léger retard dans ses menstruations. Elle désirait avorter, sans jamais avoir dévoilés les véritables raisons de cette envie au futur ex papa. Xavier quant à lui, c'était montré plus qu'enthousiaste à l'annonce de cette grossesse. Ce qui avait conforté Lysa dans son idée d'avorter ou au mieux abandonner l'enfant une fois la grossesse mise à terme. Ils en ont longuement discutés, pesant le pour et le contre, Lysa se laissant pratiquement convaincre par les paroles rassurantes de son amant. La nature semblait en avoir décidé autrement cela dit, puisque c'est le soir de Noël qu'elle subit une fausse couche provoquée par le stress et le déni, foutant en l'air au passage l'une de ses plus belles robes du soir. Pourtant peu superficielle, ce fut un véritable crève coeur pour la belle blonde de devoir jeter la robe en satin après l'avoir envoyé à quatre teinturiers différents. Jamais elle n'aurait cru que du sang pouvait autant tâché. « Il faut dire que j'ai eu pas mal de concurrentes ses dernières années » elle lui répond du tac au tac, encore pleine d'amertume d'avoir croisés des femmes comme Eileen, Grace, Charlotte ou encore Briseïs -l'une de ses plus proches amies -faire obstacle leur relation et foutant en l'air au passage, le peu de confiance qu'elle accordée au beau blond à l'époque. « Mais elle ne sont peut-être pas aussi doué que moi pour certaine chose » se collant à son torse tout en adoptant son air le plus coquin, elle balance ses cheveux en arrière de façon sexy avant de ne déposer plusieurs baissés dans le cou, dénudé du garçon. Elle se décolle alors, non sans garder ses yeux bleus plongé dans ceux de Xavier. Lysa n'a jamais été le genre de fille à aguicher les hommes. Elle n'a jamais eu besoin d'employé la drague avec un garçon mais elle sait qu'elle peux se lâcher en compagnie de Xavier, il l'a connait que trop bien pour savoir qu'elle ne fait que plaisanter et dévier quelques peu le sujet de sa petite personne. Elle s'éloigne de nouveau en entendant les paroles de Xavier, mal à l'aise. Son abdomen est séparé de celui de Xavier par quelques centimètres seulement, à tel point qu'en plongeant son regard dans le siens elle a l'impression de loucher. « Je préfère largement que l'on monte le lit et qu'on inaugure les pièces plutôt que de parler de ce genre de détails insignifiants » Elle sourit et glisse ses longs doigts dans les poches arrières du jean de Xavier. Elle le tire vers elle avant de déposer sa tête contre sa clavicule gauche. Bien sûr que non, ce n'est pas un détail insignifiant. Les douleurs devraient déjà avoir disparue depuis le temps et il est tout à fait normal que le jeune garçon s'inquiète de la voir ainsi, surtout que- bien qu'il tâche de le cacher- il se sent entièrement responsable de cet accident. « Alors, on se monte le lit ou l'on continue à se regarder dans le blanc des yeux ?! » elle s'accorde une moue boudeuse, fidèle à elle-même, prête à le faire céder à ses envies et désirs. En retraçant le film de leur histoire, elle a réussi à débloquer un petit quelque chose chez elle qui fait qu'elle peux de nouveau se montrer heureuse d'être enfin arrivé à avoir Xavier Cavendish rien que pour elle. Consciente que n'importe quels nanas à San Francisco est actuellement en train de la maudire silencieusement, elle dépose ses lèvres pulpeuses sur celles tout aussi douce et pleines de Xavier, lui volant plusieurs baisers au passage et l'empêchant pendants quelques longues secondes de lui répondre.



code by pyramids @phoenicia for wheel of fate





Ce que nous devons accomplir est loin d'être toujours facile. Mais notre mission est cruciale. L'intérêt commun de la survie de l'espèce rend hélas, certains sacrifices nécessaires. .— .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : juliette ~ pyramids.

› messages : 96

› multicomptes : jill rosenbach, ornella wanderlust, noor jakande, scott zähringen, rafael rhoads.

› inscription le : 01/06/2016

› identité & surnom : alexander, leopold, carl, astoria. ~ aa, ses initiales. monsieur, pour le commun des mortels.

› âge : trente-et-un ans ~ (quatre septembre 2012).

› occupation : à venir

› lieu de résidence : the eden ~ nymphea island ~ eden's sky, il dispose de l'ensemble des deux derniers étages où se trouve son luxueux penthouse.

› crédit : machinbidule


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   Dim 11 Sep - 0:52

faut que je lise tout ça look y'a moyen de trouver un truc avec raf (le plus tordu selon céline attentioooon) nahaha


As long as i can feel the beat.
il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.  ✻ (astoria.) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : ~ céline ; frénésie.

› messages : 101

› multicomptes : ~ hadès cersei-hawkins, aleksa marlowe, matthew oswald-bower, valentina callaghan, teodor angueloff, jade vranken.

› inscription le : 18/08/2016

› identité & surnom : ~ quinn aria kaitlyn wellington ; femme de l'eden à l'âme tourmentée.

› âge : ~ vingt-six ans (le 2 janvier).

› occupation : ~ styliste de renom, la plus célèbre et appréciée de l'eden, directrice de Wellington Design et propriétaire de sa propre boutique de luxe où ne sont exposées que ses créations.

› lieu de résidence : ~ the eden - nymphea island.

› crédit : ~ © unicorn, hqgifhunts.


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   Dim 11 Sep - 13:14

(Of course que c'est le plus tordu Ju', dangereusement tordu nahaha )
Rioon, Rioon hellow plop


Eternal distress
Ainsi c'était cela, être trahie. C'était comme être abandonnée dans le désert, sans eau, à la tombée d'une nuit glaciale. Ça vous laissait la bouche sèche, ça vous annihilait. Ça vous minait, ça creusait un grand trou au fond de vous... ❀ ( Quinn Wellington ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : Marion (Marwion)

› messages : 290

› multicomptes : Miles Garbert et Janes Cavendish-Dickens

› inscription le : 21/05/2016

› identité & surnom : Carmin Penelope Alvarez

› âge : 26 ans

› lieu de résidence : the tombstone


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   Dim 11 Sep - 14:27

Oh oui, je pense qu'avec les deux y a vraiment moyens de se faire un petit quelques chose Juliette plop
Cécé mooh plop





Ce que nous devons accomplir est loin d'être toujours facile. Mais notre mission est cruciale. L'intérêt commun de la survie de l'espèce rend hélas, certains sacrifices nécessaires. .— .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMPTE FONDATEUR
"DEMOCRACY IS SO OVERRATED"

› pseudo : le staff.

› messages : 370

› inscription le : 13/05/2016

› identité & surnom : millard hoover; the president

› âge : cinquante-six ans.

› occupation : président du capitol.

› lieu de résidence : the capitol; the golden mansion (résidence officielle).


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   Jeu 22 Sep - 17:36

Fiche validée
Bienvenue parmi nous




the tombstone.


Félicitations, ta fiche de présentation est en règle et tu es maintenant validé(e) !! Tu peux dorénavant te balader sur le forum à ta guise, poster dans le flood et les jeux, mais aussi t'empresser de demander de jolis petits liens aux autres membres. Surtout, n'oublie pas d'aller recenser ton avatar ici mais également, ton logement et ton métier ici  

On te souhaite une très belle aventure et on espère que tu te sentiras comme chez toi parmi nous. Encore une fois, bienvenue sur Wheel of Fate  



Democracy is so overrated.
-------------------------------------

Money is the Mc-mansion in Sarasota that starts falling apart after 10 years. Power is the old stone building that stands for centuries. I cannot respect someone who doesn’t see the difference. ✻ (president hoover) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wheel-of-fate.forumactif.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
► Carmin Alvarez ≈ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tinker Bell ✖ Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.
» Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin. ELLIOT.
» C'est la deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin !
» La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin ! Ethan & Charlie - Mai 2025
» SEILA ✘ Si la nuit, ton coeur se voile, si tu cherches un soleil. C'est la deuxième petite étoile à droite au fond du ciel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wheel of fate :: Premiers pas :: - The Diamond as Big as the Ritz - :: Fiches validées-
Sauter vers: