AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

COMPTE FONDATEUR
"DEMOCRACY IS SO OVERRATED"

› pseudo : le staff.

› messages : 370

› inscription le : 13/05/2016

› identité & surnom : millard hoover; the president

› âge : cinquante-six ans.

› occupation : président du capitol.

› lieu de résidence : the capitol; the golden mansion (résidence officielle).


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball    Ven 4 Nov - 10:19

The 13th Annual Capitol Masquerade Ball
masks reveal the shape of your soul and the state of the world and, in today’s world, everyone wears a mask.



"Aux pieds des marches de la place St Millard, la garde rapprochée barricade les moindres accès, contrôle les identités et observe avec attention la foule qui s’illumine sous des néons aériens. Ils arpentent un faux ciel, joyaux luminescents inondant une longue traine pourpre pour inviter les convives vers le cœur des festivités. Comme chaque année à la même période, le Capitol offre son plus beau bal masqué, réputé aux quatre coins de Phoenicia pour offrir aux membres du gouvernement et hautes personnalités de l'Eden un moment fantasmagorique saupoudré de mystère, d’éloquence sensitive et de spectaculaire. Dans un somptueux décor, la statue de Millard Hoover, forgée dans de l’or pur, trône au coeur de la magistrale antichambre et hommes et femmes cachent leurs identités sous un mélange de plumes, de perles et de dentelle, déposés sur leurs regards les plus énigmatiques. Dans cet univers feutré, impénétrable et sensuel, les plus grands de ce monde se livrent au jeu des sens dans le mémorial de l’opulence et de l’exubérance. Mais, bridés derrière d’obscurs identités peuvent se cacher d’autres personnalités, privées de lumière depuis des années et qui, cloîtrées dans l’ombre, ont réussi à obtenir grâce à une taupe, leur entrée au sein du lieu de la démesure et du scandaleux. Les rebelles sont entrés, se matérialisent dans de beaux apparats pour ne pas éveiller les soupçons et se mêlent à la foule clinquante qui s’égosillent de rires domptés à la perfection, coupes de champagnes hors de prix dans des mains gantées de soie. Le clou du spectacle reste à venir : au fond de la salle, trônant dans une cage vitrée qui semble inviolable, le saint-graal de la soirée est exposé. Le bijou d’Helen Hoover, celui qu'elle portait lors de son assassinat, un pendentif représentant une chouette que les rebelles ont emprunté comme symbole de leur mouvement controversé. Leur but ultime : s’en emparer. Mais au cœur des plus beaux damnés, ils se jouent de tout et de tout le monde pour arriver à leur fin et dans la plus parfaite discrétion, ils oeuvrent afin de se faufiler au travers de leurs ennemis pour s’en rapprocher et jouer à leurs dépends pour les détruire de l’intérieur et briser les plus grandes certitudes de Millard Hoover : La sécurité prétendument inviolable du Capitol."

~ Vous l’aurez compris, le plus grand bal masqué du Capitol ouvre ses portes à la place St Millard. Dans un décor de cinéma et d’abondance trompeuse, une taupe a laissé l’opportunité aux membres de la rébellion et autres outsiders, d’entrer dans la forteresse prospère. Le bijoux d’Helen Hoover en forme de chouette est le but ultime afin de toucher en plein cœur le dictateur sans pitié. Qui pénétrera dans l’enceinte sacrée ? Et si votre personnage, venait à rencontrer les hommes et les femmes du Capitol ? Jeux de séduction, de pouvoir, de mensonges et de non-dits, venez profiter de la plus belle supercherie du Capitol !

~ Notre PNJ interviendra à un moment crucial de la soirée afin de pimenter les évènements et peut-être, détruire les plus profondes convictions du Capitol… Affaire à suivre.



Democracy is so overrated.
-------------------------------------

Money is the Mc-mansion in Sarasota that starts falling apart after 10 years. Power is the old stone building that stands for centuries. I cannot respect someone who doesn’t see the difference. ✻ (president hoover) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wheel-of-fate.forumactif.org
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : Laura

› messages : 100

› multicomptes : max rosenfeld, melissandre kaler, scar asher-grey, Coben Varganov

› inscription le : 15/05/2016

› identité & surnom : Daniel, king of no mans land

› âge : 33 ans

› occupation : Chirurgien plastique, créateur des pilules miracles pour l'Eden - Actionnaire majoritaire du centre de recherche du no mans land

› lieu de résidence : The no mans land


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball    Dim 13 Nov - 17:23

bal masqué ⊹ Lisez moi le message Dr. Wren. Qu’il demandait, petits oculaires devant son regard sombre, un masque bravant ses lèvres surmontant une blouse bleu cyan. Dans son cabinet chirurgicale, il tentait de sauver l’implant d’une cliente qui aurait explosé lors d’une rixe et évidemment, il ne désirait pas perdre le petit objet électronique qui faisait augmenter le volume de sa poitrine, afin de pouvoir l’examiner et le rendre à tout jamais, inexplosible. Pour la patiente, elle n’avait tout simplement, pas à se trouver au mauvais endroit au mauvais moment mais il accordait toute son intelligence à sa stabilité même s’il ne pouvait jamais rien promettre. Il ne pouvait pas sauver le bébé et la femme à chaque fois, le bébé coutant tout de même une année de salaire pour certains de ces hommes et femmes de l’Eden. A ne pas négliger… Message de Quinn Wellington : Je m’apprête pour aller au bal et j’ai remarqué de nombreux donateurs pour le centre de recherche. Fais un effort vestimentaire. Froid et sans vie, Quinn lui livrait tout de même la belle expérience d’un cœur brisé qui continuait tout de même à s’inquiéter pour lui. Daniel n’était pourtant plus un enfant depuis bien longtemps et, du haut de ses trente cinq ans, il n’avait plus besoin de sélectionner ses costumes hors de prix. Pourtant, il était vrai qu’à de nombreux moments, lorsque l’humeur n’était pas à son beau fixe, il s’invitait lors des grands cocktails du Capitol, un brin débraillé avec cet air arrogant et je m’en foutiste que tout le monde lui connaissait à la perfection. Très bien. Lizzie, scalpel. Qu’il invoquait en coupant une énième couche de filaments graisseux pour atteindre le cœur du problème. L’implosion avait réussit à faire de nombreux dommages près du cœur et, de chirurgien plastique, il devenait héro pour sauver la vie d’une riche héritière. Nœud Papillon. Ses assistants ayant l’habitude de ses nombreuses extravagances, s’exécutaient et entortillaient autour de son cou, un tissu noir, soyeux et brillant. Aspiration. Sans sourciller, il reprenait son travail méticuleusement, ses mains baignant dans le sang. Chemise… Non pas celle-ci, l’italienne. Se sentant soudain nu sous sa blouse, son assistante faisait tout pour lui enfiler sa chemise sans la passer par ses bras. Le bonheur de la technologie et de l’évolution du textile. Attention à la giclée de sang. Qu’il disait alors que son visage se recouvrait de perles rouge sans la pression de la succion. Pince. Il enfonçait l’immense branche métallique dans la poitrine de la jeune femme pour retirer l’appareil clignotant en piteux état et récupérait des morceaux d’éclat, disséminés ci et là. Parfait, mission accomplit. Pas vraiment, il aurait fallut sauver la patiente. Jusqu’à ce que les lignes de vie ne hurlent à son oreille pour exprimer son cœur qui se mourrait. Au bout de quelques secondes, son corps se détendait et Daniel arrachait son masque, sa blouse et se dégageait des orifices dans lesquels il pouvait observer dans les moindres détails, l’ampleur des dégâts. Heure du décès, 20h. Procédé au traitement du cadavre, je vais au bal. Sans même un haussement de sourcil et une once de culpabilité, il pensait surtout que la vie de cette femme, était scientifiquement impossible à sauver de la mort. […] Dans un beau costume bleu nuit pour se démarquer des pingouins déjà arrivés à la fête, il escaladait les grandes marches au pied du Millard Place et s’introduisait dans la salle après une fouille et une vérification d’identité qui n’avait pas lieu d’être. Tout le monde le connaissait. Dans une salle baignée de lumière emplafonnée dans des ampoules de cristal, il circulait dans la foule et attrapait un verre de whisky pour le vider d’un trait. Les cérémonies traditionnelles n’étaient jamais réellement à son goût mais c’était toujours une splendide expérience afin d’observer les êtres humains qui se livraient à de belles expositions de leur mal honnêteté et de leur tromperie. Spectacle oh combien plaisant sur lequel il se languissait d’en déterminer tous les langages. Daniel ne les comprenait pas mais au moins, il se complaisait dans l’idée qu’il leur était ainsi, supérieur en tout point.


© Grey WIND.



    La folie réside dans la tentation
    I'll be giving up, home is where the heart is and I gave it to you in a paper bag even though it's tarnished. You told me it's the best you ever had, you got my secret combination and I don't be giving that out easily with my deepest dedication. You can tell that you were brought the same for me

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : Marwion

› messages : 26

› multicomptes : Carmin Alvarez ; Miles Garbbert ; Jane Cavendish-Dickens & Lyana Swanson

› inscription le : 07/11/2016

› identité & surnom : Thiméo, Preston, Alec, Fitzmartin

› âge : vingt-sept ans

› occupation : Garde au sein de l'Eden

› lieu de résidence : Eden (anciennement no man's land)


MessageSujet: Re: topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball    Mer 30 Nov - 15:38



the 13th annual capitol masquerade ball ▶Topic commun⊹ Son costume de pacificateur troqué contre un costard cravate deux pièces. Le beau Thimeo paraît plus jeune qu'il les réellement. Lui qui doit sans cesse cacher ses émotions derrière un masque de sérieux et de crédibilité et bien souvent derrière le masque de son costume, il se surprend lui-même à se découvrir des traits juvéniles, aimable et gentils. Du fait de son métier et ses entraînements, il a appris à se forger une carapace, qui se dévoile d'abord par un visage dur et fermé. Il a appris à rester impassible face à la torture qu’on lui a souvent infligée dans son passé comme dans ses présents présents. C’est vrai que Thimeo n’est pas le genre d’homme à laisser paraître quoi que ce soit, depuis que sa femme l’avait quitté sur son lit d’hôpital, à l’époque où il pensait ne plus jamais pouvoir marcher à cause de son accident lors d’une mission. Depuis, il n’a plus jamais versé une seule larme ni même laisser un seul sentiment prendre le dessus sur lui. Face à son miroir, il s’observe quelques secondes, se force à sourire puis il rajuste sa cravate et se dirige vers la porte d’entrée de son appartement typiquement Edenien. […] À peine eu-t-il posé un pied dans l’enceinte du Capitol où est donnée la réception que Thiméo ne peut s’empêcher d’être quelque mal à l’aise. De nature timide, il a du mal à trouver sa place parmi ce peuple qui cherche sans cesse à se montrer, à se faire remarquer par toujours plus d’extravagance. Au contraire, Thimeo, c’est plus un garçon qui reste en retrait et qui observe en silence. Il est pour la simplicité, bien que ce soit totalement en désaccord avec la communauté dans laquelle il vit. Ses yeux de promménent alors sur l’ensemble de la pièce, sur la décoration assez épurée, jusqu’au buffet plutôt conséquent mirent à disposition. Les contrastes voilà ce qui image relativement bien les réceptions du capitole. Dans un soupir, il porte un masque gris perle sur son visage, faisant honneur au thème de la soirée. Il lui faut quelques secondes pour remarquer Daniel Da Russo posté à quelques mètres de lui. Lui faisant dos pour le moment, il ne cherche pas à attirer son attention et se concentre plutôt sur une série de coupes de champagne posé sur le buffet. Thimeo s’en saisit d’une, attendant la suite des festivités…




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
❝Nous sommes sans arrêt confrontés à des séparations. La vie a une main qui plonge dans notre corps, se saisit du cœur et l’enlève. Pas une fois, mais de nombreuses fois. En échange, la vie nous donne de l’or. Seulement, nous payons cet or à un prix fou puisque nous en avons, à chaque fois, le cœur arraché vivant.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMINISTRATRICE
"THE POWER IS IN MY HANDS"

› pseudo : Laura

› messages : 20

› multicomptes : Scar, Melissandre, max, ambre, daniel, coben

› inscription le : 07/11/2016

› identité & surnom : André Doryan Carvendish-Dickens, Mr Carvendish

› âge : 29 ans

› occupation : A ouvert le cabinet d'avocat Angueloff-Carvendish, a créé la mafia du Tombstone

› lieu de résidence : No Mans Land


MORE INFORMATIONS
→relation's box :

MessageSujet: Re: topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball    Mer 30 Nov - 17:46

bal masqué ⊹ « Fais pas ci fais pas ça, marche moins vite, marche plus droit… » Dans les écouteurs, une veille musique des années révolues, bousillées, à jeter à la poubelle. Il a encore son vieux walkman enfoncé dans ses oreilles et marche en se dandinant, prince de la savane au milieu de la peuplade qui s’allonge au travers des allées jonchées de pourpres et d’or. L’automne a étendu ses couleurs, fait vibrer la ville d’incandescence des tons chauds et flamboyants. Les arbres aux saveurs d’artifices se couvent d’un mirage bariolé, ondulant sous la brise du vent au contact du bouton du Capitol. Celui-ci déclenche les saisons pour donner l’impression aux habitants du Eden et du No Mans Land, qu’ils ne vivent pas dans un conclave scellé où seule la chaleur et le froid polaire des nuits peut venir entraver le temps qui file sans jamais changer leurs journées. André a rendez-vous avec sa plus belle allure, au Capitol, là où le sommet du pouvoir se recroqueville et se marre devant ses entrées répétées. Il est le pitre, le saltimbanque, il est celui qui fait chanter et danser les coq, il offre matière au spectacle, manipule à sa guise ses acteurs de bois et créé de somptueux castings pour les scènes qui se prescrivent uniquement, dans l’antre de la justice. C’est là où le diable s’égare et se complaît à entendre les défenseurs du Tombstone, les pourfendeurs des moins méritants, de ceux qui sont tombés dans l’oubli et que personne n’écoute. André est un habitué des plaintes contre l’injustice du Capitol. Il l’a lui-même, déjà vécu et aujourd’hui, après force de conviction et don d’éloquence, il s’est hissé vers le No Mans Land, refusant encore l’habitat gracieux du Eden pour pouvoir jouir d’une totale liberté de ses mouvements et de ses activités ecclésiastiques. Disparaissant dans une voiture d’un noir de jais, il demande au chauffeur de crever l’asphalte pour sentir les sensations de ses anciennes activités, se raviver sous le moteur vrombissant de l’appareil. Il ne tient qu’à un doigt qu’il ne se rachète une nouvelle voiture de course mais, ayant parié avec son co-équipier et meilleur ami, sur une future sentence, il attend de gagner avant de lâcher une grosse liasse de billets vert pour pourfendre la ville de ses excès de vitesse. Au pied des marches du grand palais, les photographes se sont agroupés pour le compte du Phoenicia Post et photographient chaque convives qui s’attardent sur le tapis rouge en quête de gloire et d’une pseudo célébrité. Il finit par faire son entrée de son respectable sourire diabolique et jette son regard d’acier dans le cadre des grands objectifs qui l’immortalisent sur papier glacé. Encore quelques mètres et il comble l’assistance de son arrivée. Quelques filles viennent à lui parler et il s’arrête enfin au bar, verre à la main, face à un homme aussi seul que lui malgré les nombreux œillades qu’ils reçoivent des femmes en chaleur. Ta cavalière t’as fait défaut ? Toujours d’un tact merveilleux, il observe l’homme en costume impeccable qui se tourne vers lui, un trait amusé sur ses lèvres. André Carvendish-Dickens, enchanté. Qu’il dit en tendant sa main à un -peut-être- potentiel contact supplémentaire pour pourrir un peu plus la vie de sa sœur.


© Grey WIND.



Time for business ★ Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite. You were trying to wear me down... (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball    

Revenir en haut Aller en bas
 
topic commun ▶ the 13th annual capitol masquerade ball
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» [TOPIC COMMUN] Dans le bus
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» [Topic Commun] Dans l'avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wheel of fate :: The Eden :: - Capitol Hill - :: Place St Millard-
Sauter vers: